Problèmes d'hibiscus: j'ai mon hibiscus avec des feuilles collantes pleines de ravageurs blancs


L'AGRONOMISTE RÉPOND SUR LA CULTURE ET L'ENTRETIEN DES PLANTES

J'ai mon hibiscus avec des feuilles collantes pleines de ravageurs blancs

QUESTION DE LORETTA

Bonjour,

depuis environ un an je possède un unibiscus fleuri jaune et fuchsia, que je garde en terrasse, bien exposé au soleil. Il y a quelques mois, les feuilles ont commencé à tomber et les bourgeons, certes nombreux, ont souvent échoué à fleurir car ils se sont recouverts d'une étrange substance collante.

Maintenant, le jeune arbre est complètement nu. Il a l'air sec mais les quelques fleurs qui parviennent à s'ouvrir sont pleines de points noirs et tombent aussi sèches en moins de 24 heures.

Comment puis-je résoudre ce problème?

Merci d'avance pour les suggestions que vous voudrez me faire.

Loretta

RÉPONSES AGRONOM

Salut Loretta,

quel désastre ce pauvre hibiscus. La situation est très grave. Pourquoi avez-vous négligé cette pauvre plante? Aux premiers symptômes, vous pouvez le résoudre de manière simple sans amener la plante à ce stade. Quoi qu'il en soit, les photos que vous m'avez envoyées sont un désastre et vous ne pouvez pas dire de quel parasite il s'agit. Une infestation massive de pucerons ou d'aleurodes ou de cochenilles cotonneuses semble être en cours. Dans tous les cas, qu'il s'agisse d'un parasite ou d'un autre, leur manière d'agir est identique: les dégâts sont causés par la soustraction de la sève de la plante grâce à leur appareil buccal piquant-suceur et par la production de miellat, la substance collante , qui ne sont que les excréments des insectes eux-mêmes. En soi, le miellat n'est pas nocif, mais il le devient car il forme sur les feuilles une sorte de film qui réduit la transpiration de la plante, créant également un effet de lentille dangereux qui concentre les rayons du soleil provoquant des brûlures sur les tissus. Il est également très courant que des champignons tels que la fumaggine se développent sur le miellat, qui forment une patine sombre qui empêche la photosynthèse de la chlorophylle. De plus, le miellat étant sucré, il est très appétissant par les fourmis qui envahissent souvent la plante pour s'en nourrir. Bref, un gros bordel.

A ce stade mon conseil, si vous voulez sauver cette pauvre plante (et qu'elle mérite d'être sauvée compte tenu de la volonté de vivre, malgré tout), vous devez forcément intervenir chimiquement. Je vous recommande d'utiliser un produit systémique, c'est-à-dire un produit qui entre dans la circulation lymphatique de la plante. De cette manière, les insectes, avec leurs pièces buccales piquantes-suceuses, sucent l'insecticide avec la sève de la plante et meurent. Je n'aime pas indiquer les noms des insecticides mais dans votre cas je ferai une exception et recommanderai un produit basé sur Acétamipride (sur le marché, vous trouverez plusieurs insecticides avec cet ingrédient actif tels que BASTINSECT, VITHAL® EPIK SL, LIZETAN, POLYSECT ULTRA AL, pour n'en nommer que quelques-uns). Si vous ne les trouvez pas à la crèche, achetez-les sur Internet.

Suivez les instructions sur l'emballage du produit. Après le traitement, les pucerons morts resteront attachés à la plante. Vous pouvez ensuite passer une éponge sèche sur les branches et le tronc pour les éliminer. Ils tomberont facilement.

J'espère que j'ai été clair.

Bonne soirée.

Dr Maria Giovanna Davoli


Vidéo: la tisane dhibiscus


Article Précédent

Comment garder votre tas de compost au chaud même en cas de fortes gelées

Article Suivant

Guide de rénovation des fraises: Apprenez à rénover les plants de fraises